Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

EXPANSION MADAGASCAR N°14 – Mars/ Avril 2012 LOI DE FINANCES 2012 Le développement industriel, non prioritaire

Après une faible croissance de 0,7 % l’année dernière, Madagascar ambitionne cette année d’atteindre un taux de croissance de 2%, est essentiellement par le biais d’une performance du secteur secondaire, selon la Loi de finance 2012.Le budget alloué à un secteur, ainsi que les mesures fiscales et douanières jouent un grand rôle pour atteindre cet objectif.

Priorité par rapport au budget

Dans la Loi de finance 2012, le secteur prioritaire est le social, qui englobe la santé, l’éducation et la sécurité alimentaire. Vienne ensuite les secteur de l’énergie et de l’agriculture. D’ailleurs, le budget alloué à chaque institution dans la Loi de finances 2012 reflète l’importance qu’accorde l’Etat à un secteur donnée.

Le tableau contenu dans ce magazine illustre l’ordre de priorité que l’Etat accorde à chaque département ministériel. Au vu de ces chiffres, l’on peut constater que le secteur social notamment la santé et l’éduction arrive en tête des priorités. Par ailleurs, le ministère des Forces armées et le Secrétariat d’Etat à la Gendarmerie sont également budgétivores. Le ministère de l’Agriculture n’est pas en reste, tandis que la Vice- Primature chargée de l’Economie et de l’Industrie, le ministère des Mines et celui de l’ Energie ne disposent que d’un budget moindre par rapport à ceux cités plus haut.

Auteur / Editeur : LE MAGAZINE DU SYNDICAT DES INDUSTRIES DE MADAGASCAR

Leave a Reply